Qui nous sommes

Pourquoi l'art-thérapie ?

PARCOURS de Sylvia ROSI

Elle a fait ses études musicales au CNR de Nice,  puis une  carrière en tant qu’artiste   lyrique.

Consciente des effets bénéfiques du chant au niveau   psychologique et corporel, Sylvia ROSI se lance  dans la pédagogie du chant et suit une formation au  Centre Polyphonique de Paris

 La voix faisant appel à des notions psychologiques profondes, Sylvia ROSI décide de suivre des études de psychologie appliquée pour apporter une aide et un accompagnement  plus complet.

Elle est diplômée « Art thérapeute PROFAC. »

Son parcours scénique et vocal, fait d’elle une pédagogue et art thérapeute expérimentée dans le cadre du développement personnel.


L’ART  -THERAPIE

 L’art-thérapie c’est un moyen psychologique de traiter une maladie mentale, une inadaptation ou un trouble psychosomatique à partir de la demande du patient.

APPLIQUEE A LA VOIX

Derrière la dysphonie, ou aphonie se révèle le symptôme d'une souffrance, que la voix vient dévoiler comme une fracture du discours. La voix réduite au silence présentifie l'inaudible d'une parole perdue dans le trou vocalique.

L'altération de la voix est certes d'orignine organique, mais elle peut être aussi la marque d'une béance à être ou d'un manque à être.

La voix est pulsionnelle, elle peut n'être que jouissance, dans l'errance d'une voix qui ne porte plus le mot (maux) ou désir soutenant le discours qui prend corps.

L'art-thérapie appuyée par la psychanalyse, offre une ouverture, permettant de faire le lien avec le symptôme et ce qu'il dit du sujet, pour aboutif au signifiant " sujet qui parle."

LA METHODE

’Elle consiste  avant tout en  un travail sur la voix au travers du corps : La modification de la posture, la prise de conscience de l’espace, la gestion du souffle ainsi que le travail d’orthophonie, permettent une progression de soi, pour aller vers un mieux être et l'estime de soi.  

L’art-thérapie a  pour but de relancer le désir en travaillant sur l'ici et le maintenant et  se sentir plus vivant dans l'idée d'un encore "en corps" à vivre.

L’art thérapie par la voix est une clef qui ouvre les portes de la connaissance de soi vers l’autonomie.Le rapport transférentiel avec l'art-thérapeute permet de rejouer l'aspect triangulaire pèr-mère enfant.

 Le pédagogie du chant permet également de palier au dysfonctionnement fonctionnel de la voix grâce à l'excellente technique d'une artiste lyrique chevronnée à l'enseignement du chant .

P
CODE DE DEONTOLOGIE : 
http://www.artherapie.com/Code-de-deontologie-FFAT_a580.html?print=1



La voix

La voix en tant que médium est intéressante car elle remet en scène l’origine de nos affects domestiqués (ou pas) et de la charge émotionnelle qu’elle induit sur laquelle on peut travailler. C’est sur ce qui a fait trace que nous pouvons œuvrer. Ainsi peut-on suivre le patient  « à la voix » comme un « fil d’Ariane » . 

    Pour retrouver une trace identitaire par notre voix, il nous faudrait non pas  l’entendre mais l’écouter, et la faire sienne. C’est de cette voix "i nouie" (non écoutée)  par le patient qui finit par parler lui« de moi à l’autre » qui  fait thérapie.  C’est aussi la visée narcissique à se faire entendre de l’autre qui permet une réintégration d’une image altérée de nous-mêmes « je » « ouïr » de ma voix » J’entends « je jouis » de ma voix expression du désir et je la reconnaît comme mienne puisque j’écoute ma voix. 

    La voix est un médium privilégié car elle a un lien direct avec notre narcissisme et non seulement elle donne à voir, mais elle donne à entendre. L’objet voix passant par le corps joue un rôle organisateur donnant un sens à ce qui est mis en jeu.   Devenir sujet passe par la créativité qui permet l’émergence de nos désirs propres, nous dé-saliéant de l’autre, et nous reliant à l’autre par d’autres liens qui nous conduisent vers l’autre. Ainsi, la créativité met en marche un processus de subjectivation, de symbolisation qui amène à l’individuation. C’est ce qui se passe lorsque le patient prend de l’indépendance.

      L’art vocal, cet objet médian, permettrait de ne pas fusionner avec le sujet, il ferait tiers, il serait organisateur de la rencontre entre le patient et le thérapeute. J’ai pu constater qu’au début à cet interface ou le patient joue à être « je »  avec le thérapeute conduit aux expériences qui  permettent une représentation de lui-même, puis cette condition évolue vers des sensations, des éprouvés corporels, des désirs, des déplaisirs, on se met en travail. Petit à petit le sujet tisse une toile à l’intérieur de laquelle il peut se retrouver, se reconnaître. Puis  il tente, il prend des risques, le risque d’être seul, de se défaire de l’autre, et cela ne se fait pas sans souffrance. Petit à petit il gagne en indépendance, et se remet en je « jeu » par la créativité de sorte qu’il se reconstruit, et se prend en main. 

    L’art-thérapie permettant un dépassement des difficultés personnelles est utilisée  sur le champ de la prévention. Elle trouve sa place dans le cadre des troubles dépressifs et psychosomatiques, des conduites addictives, troubles  de conduites l’alimentation.   L’art-thérapie vocal  peut être contre indiquée dans les cas de frayeur face à l’objet du désir, Il peut être également une contre indication en cas de problèmes neurologiques de dysfonctionnement vocal ou  physiologiques, larynx abîmé etc.  C'est pour moi une aventure, une rencontre humaine très intéressante, que je qualifierais d’émouvante. 

    L’art-thérapie est toujours en voie de recherche, mais cet outil pédagogique me permet de mettre à jour une souffrance et d’aider le patient à trouver les moyens de s’en sortir en tissant un lien lui permettant, par l’art vocal, d’être non plus spectateur de sa souffrance mais d’en être acteur et de lui permettre d’exister non plus en tant qu’objet du désir de l’autre mais sujet conscient de ses désirs.  

   C’est par un autre langage que le corps parle, celui de l’art par lequel on en entend, on accompagne,  la souffrance de l’autre.   Cela m’interpelle et me remet en travail à chaque cas.  

   Je n’ai pas d’autres conclusions que de laisser mon questionnement en suspens pour permettre de relancer le travail de chercher plus approfondi en toute humilité.   Ce sont les expériences répétées qui permettront de répondre à la justification et la justification de l’usage de l’art chanté en tant que médium dans le cadre thérapeutique.   J’espère avoir ouvert une piste.    

Domaines d'application


L’évolution personnelle :

  -Apporte une meilleure écoute intérieure et extérieure.

  -Amène une meilleure concentration.

Le développement personnel :

  -Relance la créativité et  l’expression 

  -Éveille le désir de la communication.

  -Améliore de timbre et la diction.

Le comportement :

  -Agit sur la timidité, la fragilité, la  dépression, le stress et d’autres pathologies   psychiques

La santé : 

  -Augmente l’ oxygénation grâce au travail du souffle.

  -Permet la prise de conscience du corps ainsi qu’une diminution du stress et de ses   conséquences.

  -Améliore  la tension artérielle et la capacité respiratoire.

  -Rééduque les cordes vocales

Lieux :

 Milieu hospitalier et  Clinique

  Accompagnement psychologique : 

     -soins palliatifs 

     -gériatrie 

     -pédiatrie 

     -soins intensifs

   En instituts psychiatriques ou spécialisés 

   Accompagnement : 

  -Traitement autisme 

  -Troubles neurologiques 

  -Autres maladies psychiatriques


TARIFS

 

  En entreprises :

   Formation collective :

   -Gestion du stress

   -Prise de parole en public

  - Amélioration de la communication

   En cabinet

   Thérapie individuelle et stages

  Tarifs  :

  Thérapie individuelle:          40€

  Stage collectif  journalier :  600€

  Stage individuel              :  100€